La femme marocaine et le code de la famille

Un nouveau code de la famille au Maroc

Un nouveau code de la famille , introduit par le roi Mohammed VI en Octobre 2003 et adopté à l’unanimité par le parlement en Février, met les femmes marocaines sur un pied d’égalité avec les hommes en ce qui concerne le mariage et les enfants. Les principales modifications apportées au code de la famille marocaine sont les suivantes:

  • L’âge minimum du mariage porté à 18 ans pour les femmes
  • Partage des biens entre les couples mariés
  • La polygamie strictement contrôlée
  • La procédure de divorce peut être initié par les femmes et  soumise à un contrôle judiciaire
  • Possibilité pour femmes à conserver la garde des enfants
  • Les droits successoraux amélioré pour les femmes
  • La preuve grandement simplifié la procédure de paternité
  • Retrait de la langue avilissante et dégradante envers les femmes dans le code de la famille

Le résultat final? Les hommes et les femmes marocaines sont désormais des partenaires égaux dans le mariage.

La polygamie au maroc

La polygamie, une autre question sensible dans les sociétés islamiques, est autorisée, mais sous réserve de la décision d’autorisation du juge et à de strictes conditions légales.. Il doit être convaincu de la capacité du mari à traiter la deuxième épouse et ses enfants sur un pied d’égalité avec la premiere, et également veiller à ce qu’ils jouissent de conditions de vie similaires. La femme a maintenant le droit à la condition de son acceptation de mariage à un engagement pris par son mari à  s’abstenir de prendre d’autres épouses.

Les droits des enfant en cas de divorce

Le Code de la famille comprend également des dispositions assurant que l’enfant obtient un logement convenable compatible avec les conditions de vie avant le divorce des parents. Cette exigence est distincte des autres obligations alimentaires (nafaqa). La pension alimentaire était constitué d’une somme forfaitaire dérisoire et ne précise pas combien devraient être alloués à l’hébergement de l’enfant. La nouvelle loi consacre également le principe selon lequel les juifs marocains sont régis par les dispositions de la loi marocaine famille hébraïque.

L’âge minimum pour le mariage

L’âge minimum pour le mariage, qui est maintenant fixé à 18 ans pour les deux au lieu de 15 ans pour les femmes et 18 pour les hommes, sous l’ancienne législation. répudiation et le divorce deviendra une prérogative qui peut être exercé aussi bien par le mari que par la femme, tandis que sous l’ancienne législation, ils ont été laissés à la discrétion du seul mari, et ont souvent été exercé de façon arbitraire

Professeur marocaine voilée cherche musuman pour zawaj

Marocaine


FEMME MAROCAINE, 50 ANS , CELIBATAIRE , PROFESSEUR, VOILEE , PRATIQUANTE, BON ASPECT PHYSIQUE ALHAMDOU LILAH, D’UNE FAMILLE INSTRUITE ET CONSERVATRICE. JE SUIS LA POUR CHERCHER UN HOMME VERTUEUX , HONNËTE, YAKHAF ALAH , QUI VEUT VRAIMENT LA STABILITE CONJUGALE ET AFFECTUEUSE SELON LES PRINCIPES DE L’ISLAM. QU’IL SOIT AVEC OU SANS ENFANTS.

css.php

Pin It on Pinterest