France Histoire Archive

L’Algérie et la défaite de l’humanisme français

Archives Algérie:L’Algérie et la défaite de l’humanisme français

Ce film fait partie de la collection:Documentaries:about algeria. Des archives sur l’Algérie pendant l’occupation française.
L’empire de la France, ses colonies d’Indo-Chine, au Moyen-Orient, l’Afrique et les Antilles étaient toujours profondément corrosif de l’idéal des universelles des droits de l’homme. La domination coloniale dégradé les indigènes autochtones de ces pays. Il a également dégradé l’idéal d’une humanité universelle. Où les hommes et les femmes se sont vu refuser la liberté, au nom de la France, puis «la liberté française» a été réduite à une couverture idéologique de l’esclavage.
Dans leur réaction à l’aspiration des Algériens à la liberté et l’égalité, l’établissement français a rejeté l’essence de l’humanisme. Ils ont nié l’humanité commune des Algériens. Ils ont nié la liberté des Algériens. Mais ce qu’ils ont fait était encore plus destructeur. Ils ont nié l’Algérie et sa liberté au nom des droits de l’homme. Les sentiments républicains de la révolution, universels dans leur aspiration ont été arrimés aux intérêts étroits et particuliers de la domination française. Une idéologie étroite chauvine qui niait l’humanité des Algériens, alors même qu’il prétendait représenter toute l’humanité. En Algérie, la France avilie l’humanisme.
Gauche et droite ont échoué à reconnaître les revendications algériennes vers l’indépendance. Et à gauche et à droite avait cherché à justifier leur position dans la langue reçue de l’humanisme. De Fanon, ils ont reçu la réponse évidente: si tel est votre humanisme, vous pouvez le garder. Le livre de Fanon, Les damnés de la Terre a eu un effet électrisant sur ​​la France, comme il continue à contraindre les lecteurs à travers l’Occident.

%d blogueurs aiment cette page :