Se marier dans un pays musulman est de nos jours, pas facile pour les jeunes musulmans. En outre, il y a d’une part les contraintes de la société et le manque de moyens.

Par ailleurs, pour se marier ans un pays musulman, il faut d’abord le logement, ensuite les frais de célébration du mariage, et ensuite pouvoir subvenir aux besoins de la famille. Donc imaginez la tâche difficile qui attends les jeunes musulmans qui souhaitent se marier. Il faut reconnaître que c’est presque impossible pour certains.

Nous savons, que la solidarité fonctionne à merveille dans les pays musulmans. Parfois c’est l’état qui vient aux secours des jeunes, en finançant la célébration du mariage. Si non, c’est la famille qui vient au secours des mariés.

De plus en plus de célibataires dans les pays musulmans

D’autre part, le taux des célibataires est très élevé, donc l’amour qui finira par le mariage, devient rare. De plus en plus, les familles mettent à coté les dépenses inutiles et passent donc aux choses sérieuses. Pour cela, ils préfèrent investir dans le nécessaire et supprime le superflu.

Par exemple, l’obstacle le plus important, est celui du manque de logement. d’autre part, les couples veulent dès le début vivre indépendamment de la famille. Dans ce cas, il faut un toit. Par contre, le toit devient rare et c’est le désespoir.

Par conséquent, investir toute une vie pour pouvoir s’offrir un toit, n’est pas donné pour tout le monde. Outre cela, louer est impossible, vu le prix du loyer.

Les obstacles devant les futurs mariés

Premièrement, avec tous ces problèmes, les jeunes couples musulmans essayent quand même de tenir le coup. Deuxièmement, face aux obstacles, certains divorcent et abandonnent la lutte. Troisièmement, le taux de divorce dans les pays musulmans pauvres monte et les jeunes mariés retournent au domicile parental.

Parfois, ils subissent les souffrances incroyables sous le toit des parents, par manque de moyens. S’il y a un diplôme, c’est quand même mieux. Ensuite, s’ils se retrouvent sans revenu, c’est la galère.

Tout cela, fait réfléchir les futurs mariés, et parfois le projet du mariage tombe à l’eau. Les contraintes de la société dans les pays musulmans s’ajoutent aux obstacles du quotidien pour en faire un parcours infranchissable.

Enfin, n’est-il pas nécessaire que l’état prend en charge certaines dépenses comme le loyer ? Ensuite, mettre en place un plan d’aide, pour venir sortir les jeunes du gouffre. A cet effet, beaucoup de choses doivent être prises en considération. Il est temps d’aider les jeunes à faire face a une situation qui devient de plus en plus difficile.

Les fastes inutiles des futurs mariés

Malgré tous les difficultés, les jeunes futurs mariés, n’hésitent pas à dépenser, quitte à s’endetter. Il ne faut pas oublier que les dépensent inutiles et mal utilisées à lesquelles ils devront faire face après le mariage. Montrer aux autres que j’ai fait mieux, et peu importe les difficultés à venir.

Tout ça fait que les futurs mariés dans les pays musulmans découvrent la réalité une fois que c’est trop tard. Le mal est fait, et le couple se débat dans les problèmes de dettes. Plus précisément, c’est là que souvent le divorce intervient. Ensuite, le quotidien prend le dessus, les problèmes s’accumulent et mettent le couple à rudes épreuves.

Le rôle de l’état pour secourir les jeunes

En conclusion, il n’est pas facile de se marier dans un pays musulman. C’est pourquoi, il reste beaucoup à faire pour les services de l’état. Il faut donc un plan d’aide aux jeunes sera le bienvenue pour alléger les charges des futurs mariés.

Donc, Il est temp de mettre en avant la société civile, comme le milieu associatif afin de trouver des solutions à ces jeunes qui sont l’avenir de ces pays.

Autres articles similaires

Autres articles sur le blog