Ugur Sahin est Turk, oui mais invente en Allemagne. Chacun de nous est fier de lire quelque part dans un coin d’un journal, les inventions révolutionnaires d’un de nos concitoyens. Mais ce concitoyen ne vit plus dans le pays. Par conséquent le pays ne bénéficie pas de son invention.

Par ailleurs, chez nous, dans chaque avancé majeure dans un quelconque domaine, on rattache une personne du pays. Chacun va trouver que c’est le frère de la tante du voisin d’un ami de son frère.

Etes-vous demandé pourquoi ce citoyen brillant fait avancer les recherches d’un autre pays ?

En effet la réponse peut être multiple et tributaire du pays de ce concitoyen inventeur. Ensuite elle est complexe. En tout cas, moi ma réponse est simple. L’environnement social, économique, politique et culturel ne lui permet pas de s’épanouir. L’exemple de Ugur Sahin en Allemagne illustre bien cette situation

L’exemple du Prof. Dr. Ugur Sahin pour le vaccin du Covid 19

C’est ainsi, que je ne peux pas passer à côté de l’exemple de l’entrepreneur et pionnier scientifique en immunologie et oncologie, le Prof. Dr. Ugur Sahin. D’origine Turk et vit en Allemagne. Il a obtenu son doctorat en médecine humaine de l’Université de Cologne en 1990. Il est venu en Allemagne, à l’âge de 4 ans de la Turquie avec sa mère. C’était pour rejoindre son père qui travaille dans une usine de Ford à Cologne.

D’abord, il est le co-fondateur de Biontech, qui s’est associée à Pfizer. Il est à l’origine de l’invention du tout nouveau vaccin du Covid 19. Le pays d’accueil de son père lui a donné toutes les possibilités pour s’épanouir. La contrepartie est spectaculaire, Ugur Sahin propulse l’Allemagne au premier plan dans la recherche pour le Covid 19.

Biontech ce n’est pas que l’ARNm , mais aussi les immunothérapies

Il faut noter que Ugur Sahin ne concentre pas ses recherches que sur d’ARNm pur, mais il développe des immunothérapies sur un front beaucoup plus large. Il travaille aussi sur des thérapies cellulaires potentielles contre le cancer et avec Pfizer sur des vaccins contre les maladies infectieuses.

La technologie Biontech pour le vaccin pourrait déclencher une révolution du siècle dans l’industrie pharmaceutique. Ce chercheur de 55 ans accompagné de son épouse, le médecin Özlem Türeci (55 ans), ont donné de l’espoir à l’humatité.

En conclusion, je dois dire que les têtes brillantes ne sont pas encore prêtes à faire profiter leurs pays d’origine. En fait, la politique en matière de la recherche, est loin d’être compatible avec leurs attentes.