L’éducation des filles dans l’Islam

Islam Selon les enseignements de l’Islam, l’éducation est très importante. Le premier mot révélé du Coran commandait les croyants à « Lire »

Cette commande ne fait pas de distinction entre les croyants, hommes et femmes. La première épouse du Prophète Muhammad, Khadeeja , était une femme d’affaires dans son propre droit. Le prophète Mohammed a fait l’éloge des femmes de Médine pour leur quête de la connaissance.

En effet, tout au long de l’histoire de nombreuses femmes musulmanes ont participé à la fondation des établissements d’enseignement. La plus notable d’entre elle est Fatima al-Fihri, qui a établi l’ Université d’Al-Karaouine. Cette université reste, selon l’UNESCO et d’autres, la plus ancienne université dans le monde.

Selon un document par Islamic Relief , une organisation caritative qui soutient des programmes éducatifs à travers le monde musulman: « … l’éducation des filles en particulier, a été montré pour avoir d’importantes retombées économiques et sociales …. Des études ont montré que les communautés avec une forte proportion de mères instruites ont moins des problèmes de santé.  » Le document cite également de nombreux autres avantages aux sociétés qui dont des efforts dans l’éducation des femmes.

À divers autres moments, le Prophète Muhammad a dit à ses disciples:

  • «L’acquisition de connaissances est obligatoire pour tous les musulmans, hommes et femmes. »
  • «Cherchez la connaissance, du berceau à la tombe».
  • «Acquérir des connaissances, même si vous devez aller en Chine pour elle. »

Comment je suis venu à l’islam par Umm Aaminah

niqaabEn se promenant sut le net, j’ai fait un petite pause devant le blog de Umm Aaminah américaine convertie a l’islam. Je n’ai pas résister a l’idée de vous la présenter. Merci à Google pour son role de traducteur, sans lequel j’aurai certainement loupé une merveilleuse histoire. Le blog commence avec ce joli texte en anglais:
Je suis venu comme spirituellement démunis que l’on pût être;. Je suis sur mes mains et les genoux, dépourvu de fierté, mon assurance béate dans mes propres capacités affaiblies, j’étais prête à trouver Allah … Je ne savais pas où ni comment l’appeler.
Les centres centres d’intérêt de Umm Aaminah: Islam, être la meilleure épouse ,aimer complètement,essayer de m’améliorer incha Allah.
Umm Aaminah a été incluse dans le Top 50 Blogs des mamans musulmanes pour 2011. Elle dit qu’elle a été très surprise et très heureuse. Elle espère que son blog (en plus d’être un exutoire créatif pour elle-même) permet de réunirles musulmanes partageant les mêmes idées et des actions de quelque chose de sa religion avec ceux qui ne savait rien avant.Masha’Allah
je vous encourage a vister son blog et je termine cet article par ce texte de cette magnifique musulmane:
<< Je dois dire, pour moi, l’une des meilleures choses qui font partie du monde des blogs est la compagnie et le soutien que nous donnons à l’autre. Alhamdulillah nous ne sommes pas toujours d’accord les uns avec les autres, mais j’ai vraiment l’impression (sur mon blog au moins) que tous mes lecteurs qui sont en désaccord avec mon point de vue sont respectueux dans leurs commentaires. J’aime à penser que nous partons tous avec une perspective différente incha Allah>>

 

française convertie à l’islam cherche un musulman pour mariage

française

Une française convertie à l’islam pour zawaj

je suis une française convertie à l’islam qui cherche un musulman pour zawaj halal. Je recherche un musulman établi en  France ,sachez que  je ne répond pas aux sans papier.prière de me contacter et je suis prête a étudier toute proposition et uniquement dans le cadre  « Mawada ».Salam
Pour me répondre, voir ce lien

Autres annonces pour mariage en France

1- une convertie à l’islam , une Française de souche , je cherche un musulman pour mariage .
nb: un musulman de France. Plus
2- Pratiquante divorcée avec une fille de 2ans, d’ origine marocaine et établie en France cherche musulman pour zawaj. Plus

3- Femme âgée de 33 ans, jamais mariée, gentile, pratiquante et de bonnne famille ayant un bon niveau intelectuel. Je cherche en vue d’un mariage halal un homme sérieux et pratiquant pour une union basée sur les principes de notre religion islamique. Plus

4- Parisienne d’origine marocaine, je vis actuellement en région Parisienne, je suis agée de 27 ans, je cherche un homme pret pour zawaj. Plus

5- Soeur de 18ans , je souhaiterais accomplir la moitié de mon din insha Allah, j’habite près de Reims et à 2h de Paris. Je suis une soeur qui suis le Quran, la sunnah, cherche homme pour mariage. Plus

Le Mahr en islam au moment du nikâh

Mahr

le mahr

Le mahr dans l’Islam

Dans l’Islam, Mahr ( en arabe : مهر également translittéré mehr , meher , ou mahrieh ) est la somme d’argent devant être versée par l’époux à l’épouse, au moment du mariage (nikâh).
Il est souvent incorrectement déclaré que le Mahr est un montant à payer par l’homme pour sa femme au cas où le mariage est terminé. Toutefois, il s’agit d’un malentendu. Selon les enseignements islamiques dans le Coran et les Hadiths (paroles du prophète Mahomet), Mahr est le montant à verser par l’époux à l’épouse au moment du mariage (nikâh). Il s’agit d’un cadeau à dépenser comme elle le souhaite.
Il est une condition obligatoire du mariage (nikâh) sans laquelle le Nikah est incomplet. Il faut également une quantité importante, en proportion de la situation financière du marié, souvent égal au mois de salaire, ou de quelques grammes d’or ou d’argent. Il peut être en espèces ou un autre cadeau, comme une maison ou d’autres biens .

Dans la Shari’a,  la dot doit être une petite quantité et que les gens ne doivent pas concurrencer les uns avec les autres à cet égard, agissant en conformité avec les nombreux hadiths qui sont liés à ce sujet. Ils devraient également aider à faciliter les mariages et être désireux de préserver la modestie et la décence des hommes jeunes et des femmes musulmanes. Et il n’est pas permis pour le awliyaa (parents de la mariées) de demander et prévoir des cadeaux pour eux-mêmes, car ils n’ont pas le droit à tout dans cette affaire. Plutôt le droit appartient à la femme, et, dans certains cas particuliers au père. Il peut stipuler une condition aussi longtemps que cela ne nuise pas à la fille, ni conduire à retarder le mariage.  Toutefois, si le père renonce à un tel droit, alors c’est mieux et plus préférable.

Dans le hadith de ‘Uqba ibn Amir radiallahu’ anhu, le Prophète sallallahu ‘alayhi wa sallam a dit: «La meilleure dot est ce qui est facile. » Cela a été rapporté par Abou Dawoud et al-Hakim qui l’a authentifié.

Il est préférable pour les musulmans, où qu’ils soient,  de faciliter le processus du mariage et de coopérer dans ce domaine et le rendre facile. Ils doivent se détourner de demander une dot excessive et d’éviter des souffrances inutiles et des difficultés dans la cérémonie de mariage (noces). Au contraire, ils devraient se contenter d’une cérémonie de mariage qui est conforme à la loi, dans laquelle les charges et les difficultés pour le mari et la femme sont minimes.

Aujourd’hui, les mariages sont de plus en plus un signe de montrer aux gens ce que les familles peuvent se permettre et à montrer aux gens  leur statut dans la communauté. Ils s’intéressent auxdires des gens au sujet de leur statut élevé.

Puisse Allah améliorer et corriger toutes les affaires des musulmans et qu’Il leur donne la direction et la capacité de s’accrocher à la Sunna
Selon une tradition dans Bukhari , la dot est une condition indispensable pour la légalité du mariage: «le mariage sans dot est nulle et non avenue»

css.php

Pin It on Pinterest